Dans une semaine, une centaine de jeunes et étudiant(e)s risqueront l’arrestation pour exiger du premier ministre — et ministre de la jeunesse — Justin Trudeau qu’il rejete une bonne fois pour toute le pipeline Kinder Morgan.

Le 24 octobre, des jeunes provenant de partout au Canada se rassembleront à Ottawa pour dire au premier ministre Justin Trudeau qu’il ne peut pas être sérieux dans ses engagements sur le climat tout en appuyant la construction de nouveaux pipelines exportant le pétrole des sables bitumineux.

Voici ce que deux personnes actives dans l’organisation ont à dire. Rejoignez-les en vous inscrivant ici.

Pendant les 23 dernières années nous avons franchi des lignes rouges et nous arrivons au point de bascule.

Gab, 23 ans, Aylmer (Québec), territoire algonquin non cédé, ancien étudiant à l’Université de Colombie-Britannique.

Gab, 23 ans, Aylmer (Québec), territoire algonquin non cédé, ancien étudiant à l’Université de Colombie-Britannique.

“Le 24 octobre, je serai à Ottawa pour courir le risque d’être arrêté. J’invite le gouvernement libéral à respecter les droits des peuples autochtones, à écouter les gens qui se portent à la défense de l’eau et de la terre, et à élaborer une politique climatique fondée sur la science.

J’ai entendu parler des changements climatiques toute mon enfance. Ce sujet était constamment abordé dans les médias et à table à l’heure du souper. Il était déjà évident que quelque chose devait changer. Or, ce sont les femmes fortes que j’ai rencontrées au courant de ma vie qui m’ont indiqué la voie à suivre. Avec amour et patience, elles m’ont sensibilisé au féminisme, à l’oppression, à l’équité et à la justice climatique. Elles m’ont fait comprendre que les lois ne sont pas synonymes de justice. Elles m’ont convaincu du pouvoir que nous détenons lorsque nous revendiquons collectivement un monde nouveau..

Pendant les 23 dernières années nous avons franchi des lignes rouges et nous arrivons au point de bascule. Nos gouvernements sont, de toute évidence, trop occupés à exploiter la Terre à des fins lucratives pour la protéger et solutionner la crise du climat. La science est pourtant claire : il est trop tard pour prendre des demi-mesures. il est scandaleux que nous soyons encore en train de construire des pipelines et des usines de gaz naturel liquéfié.

Même si la désobéissance civile est parfois intimidante, je suis prêt à me faire arrêter le 24 octobre car je sais que je ne serai pas seul. Des membres des Premières nations et beaucoup d’autres personnes remarquables montent au front partout à travers le monde pour protéger l’eau et la terre. Je sais pertinemment que si nous livrons cette bataille, nous la gagnerons.”

Je veux que nos politiciens soient à l’écoute de la population, et j’espère que cet événement les incitera enfin à agir.

Sophie, 21 ans, Montréal, territoire ancestral des Kanien’kehá:ka, étudiante à l’Université McGill.

Sophie, 21 ans, Montréal, territoire ancestral des Kanien’kehá:ka, étudiante à l’Université McGill.

“J’ai toujours été consciente de l’espace que j’occupe sur cette planète. Je m’efforce personnellement d’adopter des habitudes de vie durables, mais je suis constamment déçue du manque d’initiative de nos institutions. Et dire qu’il y avait un si grand potentiel lorsque les Libéraux ont été élus! Mais il y a déjà un an qu’ils affirment une chose et font le contraire.

J’en ai assez de leur politique hypocrite et j’espère qu’ils prendront des mesures concrètes sans plus tarder.

Au cours des derniers mois, le gouvernement Trudeau a fait mentir sa réputation de leader du climat en approuvant le Site C et des projets de fracturation hydraulique. C’est la raison pour laquelle je participerai à Climat 101 à Ottawa le 24 octobre. Je veux que nos politiciens soient à l’écoute de la population, et j’espère que cet événement les incitera enfin à agir.

De plus, des leaders tels que Naomi Klein, David Suzuki, Bill McKibben, Maude Marlow, Grand Chef Stewart Philip, et bien plus ont pris position publique appuyant cette action.”

Trouvez toute l’information pour y participer ici.